Contrat d’alternance : les clés pour réussir son insertion professionnelle

Le contrat d’alternance est un dispositif qui permet à des jeunes en formation de bénéficier d’une expérience professionnelle tout en poursuivant leurs études. Il s’agit d’un tremplin vers l’emploi et la réussite professionnelle, mais encore faut-il savoir comment bien le choisir et le mettre en œuvre. Nous vous proposons ici un tour d’horizon complet sur ce dispositif, ses avantages, ses modalités et les conseils pour maximiser les chances de réussite.

Qu’est-ce que le contrat d’alternance ?

Le contrat d’alternance est un contrat de travail qui a pour objectif de faciliter l’insertion professionnelle des jeunes en leur permettant de suivre une formation en alternance entre une entreprise et un établissement d’enseignement. Il existe deux types de contrats d’alternance : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation.

Le contrat d’apprentissage est destiné aux jeunes âgés de 16 à 29 ans révolus (voire jusqu’à 35 ans dans certains cas) qui souhaitent acquérir une qualification professionnelle sanctionnée par un diplôme ou titre à finalité professionnelle. Ce type de contrat est conclu pour une durée comprise entre 6 mois et 3 ans, selon la formation choisie.

Le contrat de professionnalisation, quant à lui, s’adresse aux jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus, ainsi qu’aux demandeurs d’emploi de 26 ans et plus. Il vise à permettre l’acquisition d’une qualification professionnelle reconnue par une certification enregistrée au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Sa durée varie généralement entre 6 et 12 mois, mais peut être portée à 24 mois dans certains cas.

Les avantages du contrat d’alternance

Le contrat d’alternance présente de nombreux avantages pour le jeune en formation, tant sur le plan professionnel que financier. Tout d’abord, il permet d’acquérir une expérience professionnelle concrète et valorisante sur le marché du travail. En effet, les jeunes ayant suivi un parcours en alternance sont souvent plus employables que leurs homologues issus de formations classiques.

Sur le plan financier, l’alternant perçoit un salaire tout au long de sa formation, calculé en pourcentage du SMIC ou du salaire minimum conventionnel selon son âge et son niveau d’études. De plus, les frais de formation sont pris en charge par l’entreprise ou l’organisme qui gère la formation, ce qui permet au jeune de se former sans engager de coûts importants.

Enfin, le contrat d’alternance offre une perspective d’embauche à l’issue de la formation : selon une étude réalisée par le ministère du Travail en 2019, près de 70% des jeunes ayant effectué un contrat d’apprentissage trouvent un emploi dans les sept mois suivant leur formation.

Les clés pour réussir son contrat d’alternance

« La réussite d’un contrat d’alternance repose sur l’adéquation entre les attentes du jeune, ses compétences et les besoins de l’entreprise. »

Pour maximiser ses chances de réussite, il est important de bien choisir son entreprise d’accueil et sa formation. Il convient donc de se renseigner sur les secteurs qui recrutent en alternance, les offres disponibles et les établissements proposant des formations adaptées à son projet professionnel.

Ensuite, il est essentiel de préparer soigneusement sa candidature : CV, lettre de motivation, entretiens… Il faut être capable de valoriser son parcours et ses compétences, mais aussi montrer sa motivation et son intérêt pour l’entreprise et le poste visé.

Une fois en poste, l’alternant doit faire preuve d’assiduité, tant à l’école qu’en entreprise. Il s’agit de s’investir pleinement dans sa formation et dans son travail, afin de progresser rapidement et de montrer à son employeur qu’il est une valeur ajoutée pour l’entreprise.

Enfin, il ne faut pas négliger le soutien apporté par l’équipe pédagogique et le tuteur en entreprise : ces interlocuteurs privilégiés sont là pour accompagner le jeune tout au long de son parcours en alternance.

Se préparer à la fin du contrat d’alternance

Dès les derniers mois de son contrat, l’alternant doit anticiper la fin de sa formation et se préparer à rejoindre le marché du travail. Pour cela, il est important de mettre à jour son CV et ses profils professionnels en ligne, de solliciter des recommandations auprès de son tuteur ou de ses collègues, et d’entamer des démarches pour trouver un emploi.

Les salons dédiés à l’emploi, les réseaux sociaux professionnels et les plateformes spécialisées dans l’alternance peuvent être d’excellents moyens pour décrocher un poste. Il ne faut pas hésiter non plus à solliciter son réseau professionnel : collègues, enseignants, anciens élèves…

Le contrat d’alternance est un dispositif qui offre de belles perspectives d’emploi et de réussite professionnelle aux jeunes en formation. En choisissant avec soin son entreprise d’accueil et sa formation, en s’investissant pleinement dans son parcours et en préparant activement sa sortie, l’alternant maximise ses chances de tirer profit de cette expérience enrichissante.